Rôle auprès de l’UNESCO

EN 2006, Dyslexia International asbl a eu l’honneur d’être incluse parmi les quelque 300 organisations non gouvernementales présentant des relations officielles avec l ‘Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO)

Le Directeur Général UNESCO écrivait alors :

“En accord avec l’investissement de l’UNESCO en faveur d’une éducation inclusive de qualité pour tous, il est important de soutenir des programmes, des pratiques et des technologies adaptatives qui rencontrent les besoins des apprenants ayant des difficultés à acquérir la lecture et l’écriture. Je suis totalement conscient de la contribution efficace d’organisation comme Dyslexia International dans le domaine de l’instruction de la lecture et de l’écriture au travers de leurs activités de recherche et de la promotion de méthodes qui rencontrent ces besoins spécifiques.  

Par conséquent, j’apprécie l’initiative de Dyslexia International pour organiser cette conférence qui se tiendra dans le cadre de la Décade d’Alphabétisation des Nations Unies. Bien que l’UNESCO ne soit pas en mesure de fournir un soutien significatif tangible à cet événement particulier, je me réjouis d’explorer les moyens de collaboration possible avec Dyslexia International.”

Cette lettre d’encouragements, adressée à l’Ambassadrice de bonne volonté pou l’UNESCO Sa Majesté Royale la Grande Duchesse Maria Theresa du Luxembourg, mena Dyslexia International à coordonner un premier Forum Mondial sur la Dyslexie à l’UNESCO en février 2010, auquel étaient invités les représentants ministériels des autorités éducationnelles à prendre part à l’exploration des meilleures pratiques d’enseignement pour tous, avec des experts dans l’acquisition de la lecture et de l’écriture.

En 2003, Sire John Daniel, Assistant Directeur Général pour l’Education à l’UNESCO, écrivait « nous verrons naturellement comment nous pouvons générer des liens avec votre site Web lorsque nous lancerons notre propre site Web sur l’Inclusion ». Ceci induisit l’appartenance de notre ONG au le Portail d’Alphabétisation de l’UNESCO (2002).

En 2012, notre organisation reçut l’honneur d’obtenir un « statut consultatif » auprès de l’UNESCO.

En accord avec les principes de l’UNESCO, la mission principale de Dyslexia International est de partager des recherches scientifiques globalement et de promouvoir des opportunités égales pour les apprenants ayant des difficultés de lecture et d’écriture. En particulier, nous recommandons les principes de « l’Education Pour Tous », de « l’Inclusion » « et « d’Education de Qualité ».

Le site Web de l’UNESCO décrit le concept « d’Education Pour Tous » comme suit :

« Le mouvement de l’Education Pour Tous (EPT) est une implication globale pour fournir une éducation de base de qualité pour tous les apprenants, jeunes et moins jeunes. Depuis le Forum Mondial sur l’Education (Dakar, 2000), 164 représentants de gouvernements, de la société civile et du secteur privé travaillent ensemble pour remplir les buts de l’ETP. »

Pour en savoir plus sur le mouvement d’ETP sur le site de l’UNESCO, cliquez ici.

L’UNESCO décrit la notion « d’Education Inclusive » comme suit :

« L’Education Inclusive se base sur le droit pour tous les apprenants à une éducation de qualité qui rencontre les besoins d’apprentissage de base et enrichit les vies. Mettant l’accent sur les groupes marginalisés ou vulnérables, elle vise à permettre à chaque individu de développer son potentiel.

Le but ultime de l’éducation inclusive de qualité est d’éradiquer toute forme de discrimination et de renforcer la cohésion sociale.

Le Congrès Mondial des Ressources Educatives Libres (REL) à l’UNESCO en 2012 a émis une Déclaration.

Des membres de Dyslexia International se rendent fréquemment à des meetings incluant le Workshop de l’Education Pour Tous, et organise un stand lors d’évènements publics majeurs tous les ans, et également lors de la Conférence Générale qui prend place tous les deux ans et où mes Ministres de l’Education ou leurs représentants de plus de 190 pays sont présents – l’opportunité est donnée à chaque pays de fournir un bref résumé des progrès réalisés en ce qui concerne l’éducation. ”