Psychologie

La psychologie est l’étude du comportement humain, qui peut se faire au moyen de deux types de mesures : quantitative et qualitative.

La psychologie cognitive examine les processus mentaux impliqués lorsque les individus effectuent certaines tâches, au moyen de deux mesures quantitatives, à savoir l’exactitude et le temps de réaction.

La psychologie cognitive a été très utile pour comprendre certains processus impliqués dans la lecture et son développement. Par exemple, les recherches ont montré que, particulièrement chez les enfants, les mots réguliers, qui comportent des relations biunivoques entre leurs lettres  (graphèmes) et leurs sons (phonèmes), induisent moins d’erreurs et des temps de lecture plus courts que les mots irréguliers, qui présentent des correspondances inconsistantes.

Puisque la dyslexie est une condition qui induit des difficultés dans l’apprentissage du langage écrit (lecture, orthographe et écriture), les personnes dyslexiques commettent plus d’erreurs et montrent des temps de lecture plus longs que les personnes non-dyslexiques dans les tâches impliquant le langage écrit, du moins dans les langues dont le système écrit est dit « opaque », comme l’anglais et le français, dans lesquels de nombreux mots présentent des correspondances irrégulières entre leurs graphèmes et leurs phonèmes. Dans les langues présentant un système écrit dit « transparent », comme l’espagnol, l’italien ou l’allemand, les personnes dyslexiques, adultes et enfants, ne commettent  pas nécessairement davantage d’erreurs de lecture que les adultes et les enfants non-dyslexiques. Néanmoins, les personnes dyslexiques restent plus lentes que les personnes non-dyslexiques. Par conséquent, dans ces langues, l’exactitude n’est pas une mesure fiable pour identifier les apprenants dyslexiques, alors que le temps de lecture l’est.

Les mesures quantitatives peuvent également être utilisées au niveau individuel pour situer la performance d’un enfant dans une tâche précise, qui est comparée à celle d’un groupe d’enfants de même âge. A cette fin, des échantillons représentatifs d’apprenants représentant divers groupes d’âges ont passé la tâche, et des analyses statistiques concernant leurs performances ont été effectuées. Ceci fournit des normes auxquelles la performance d’un enfant peut être comparée afin de déterminer s’il montre des résultats similaires, supérieurs ou inférieurs par rapport à d’autres enfants du même âge. La plupart des test utilisés par les professionnels pour diagnostiquer la dyslexie sont basés sur des normes.

Par exemple, dans le test de nomination rapide, on présente généralement au participant quatre couleurs, lettres, chiffres, ou images d’objets familiers, qui sont répétés plusieurs fois de manière aléatoire sur une feuille. On demande au participant de nommer les items aussi rapidement que possible. Denkla et Rudel (1974) on montré que le temps total de nomination des items de la feuille prédisait les habiletés de lecture en anglais chez les lecteurs âgés de cinq à onze ans : plus l’apprenant complétait la tâche rapidement, plus ses performances dans des tâches de lecture étaient bonnes. Depuis lors, cette relation a été répliquée maintes fois dans plusieurs langues.

Les tests psychologiques comprennent également des mesure qualitatives comme par exemple des questionnaires. Ceux-ci peuvent être utilisés conjointement à des mesures quantitatives ou seuls, selon le sujet étudié. Ils fournissent des informations concernant les idées des participants. Des analyses statistiques exploitant des méthodes spécifiques peuvent également être faites sur des données qualitatives.

Les questionnaires sont utilisés pour examiner une série de conditions, comme par exemple la dépression ou l’existence d’un Trouble Déficitaire de l’Attention, avec ou sans Hyperactivité, chez un enfant (TDA/H). dans ce cas, des questionnaires sont fournis aux parents ainsi qu’à l’enseignant(e) de l’enfant afin d’examiner son comportement à la maison et à l’école. Les résultats sont utilisés conjointement à des mesures quantitatives examinant les habiletés attentionnelles de l’enfant, et d’autres aspects, afin de pouvoir fournir un diagnostic aussi précis que possible.