Formation en ligne

Section 1 - La dyslexie

  1. Qu’est-ce que la dyslexie ?
  2. Que ressent-on quand on est dyslexique ?
  3. Qu’est-ce qui cause la dyslexie ?
  4. Le développement de la lecture
  5. Pourquoi est-il si difficile pour les apprenants dyslexiques de lire correctement et rapidement ?
  6. Autres difficultés d’apprentissage
  7. Résumé de la section 1
  8. Testez vos connaissances
  9. Sources

1.  Qu’est-ce que la dyslexie ?

Le mot dys–lexie provient du grec et signifie “difficulté (dys) avec les mots (lexia)”.

On distingue deux types principaux de dyslexie :

Une description générale et simple de la dyslexie développementale a été élaborée par l’équipe de Consultance sur la dyslexie de Dyslexia International, chapeautée par le Comité de Consultance Scientifique.

La dyslexie développementale est une condition d’origine neurologique qui persiste durant toute la vie. Elle est souvent héréditaire.

Elle entraîne des problèmes :

  • de lecture
  • d’orthographe
  • de composition de textes (dans la suite, composition)

Et s’accompagne généralement de difficultés

  • de concentration
  • de mémoire à court terme
  • d’organisation
  • de séquençage (alphabet, jours de la semaine, mois de l’année, etc.)

La dyslexie ne résulte PAS d’un manque d’intelligence.

Elle ne résulte pas non plus :

  • d’une mauvaise formation scolaire
  • d’un mauvais contexte familial
  • d’un manque de volonté d’apprendre

La dyslexie ne résulte pas non plus d’une mauvaise vue ou d’une mauvaise ouïe. Cependant, dans certains cas, des problèmes dans le traitement visuel et/ou auditif, ainsi que des difficultés de contrôle musculaire, peuvent coexister avec celle-ci.

Comme nous le verrons dans la Section 2, il est très important d’exclure l’implication possible de ces facteurs physiologiques dans l’explication des difficultés de lecture, d’orthographe et de composition. Les enseignants peuvent suggérer aux parents de vérifier que des difficultés physiques comme une mauvaise vision ou une « oreille collée » (‘glue ear’, histoire d’infections auriculaires et d’Otitis media), ou d’autres déficiences physiques, ne soient en cause.

Il est largement accepté que les personnes dyslexiques ont des problèmes fondamentaux avec le traitement du langage écrit (lecture, orthographe et composition de textes) à divers degrés ; ou plus précisément dans la mise en relation des mots écrits et des mots parlés.

« Les mots écrits ne sont pas traités suffisamment correctement et/ou rapidement ».

Professeur José Morais, Université Libre de Bruxelles, Belgique

Cette définition serait incomplète si l’on n’ajoutait pas qu’il existe des facettes positives à la dyslexie. Quelles que soient les difficultés que rencontrent les dyslexiques avec la lecture et l’écriture, les apprenants dyslexiques présentent souvent « Certaines habiletés d’apprentissage développées à un niveau normal ou supérieur ».

Dr Harry Chasty, consultant international

 

Ces aptitudes peuvent inclure :

« Les apprenants dyslexiques ont beaucoup de talents qui n’incluent pas la lecture et l’écriture »

Professeur John Stein, Oxford University, Grande-Bretagne

 

cliquez sur l’icône pour accéder à des définitions formelles de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et du DSM-IV, et à des commentaires comparatifs de celles-ci (Goetry et al., 2006)