Formation en ligne

Glossaire

Centile : une des 99 valeurs divisant une série de résultats en 100 classes de mêmes effectifs (ou approximativement), et qui fournit une estimation de la position d’un individu par rapport à ceux du groupe d’étalonnage d’un test.

Coarticulation : phénomène articulatoire induit par le fait que le conduit vocal se repositionne pour l’articulation des séquences de parole correspondant à chaque phonème, et résultant en un chevauchement partiel de ces séquences.

Conscience phonémique : conscience du fait que les mots parlés peuvent être analysés en phonèmes.

Conscience phonologique : conscience du fait que les phrases et les mots parlés peuvent être analysés en unités phonologiques plus petites que le mot.

Dyscalculie : condition d’origine neurobiologique qui affecte la capacité à acquérir des compétences arithmétiques et les habiletés de cognition numérique.

Dyslexie acquise : trouble qui concerne les personnes perdant les habiletés de lecture et d’écriture à la suite d’un traumatisme du cerveau.

Dyslexie développementale : condition d’origine neurologique souvent héréditaire, qui se manifeste par des difficultés de lecture, d’orthographe et de composition de textes, en dépit d’un niveau d’intelligence normal ou supérieur.

Dysphasie ou trouble spécifique du langage (TSL) : condition d’origine neurobiologique qui affecte le développement du langage oral, et qui s’accompagne fréquemment de difficultés en lecture et en orthographe.

Dyspraxie ou trouble de la coordination motrice : trouble du développement qui affecte la coordination, l’équilibre, les habiletés motrices fines, le langage, la pensée et la perception.

Ecart-type : mesure de la dispersion d’une série de résultats autour de leur moyenne.

Effet Matthieu : nom donné par Keith Stanovich (1986) au cercle vicieux par lequel « les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent » et qui conduit à un développement différencié de plus en plus important du rapport à la lecture entre les enfants qui lisent et ceux qui ne lisent pas, ou peu.

Graphème : symbole utilisé dans les systèmes écrits alphabétiques pour représenter les phonèmes, et correspondant à des lettres isolées ou à des groupes de lettres.

Habiletés de séquençage : habiletés à mémoriser, à rappeler et à manipuler des séquences arbitraires.

Habiletés de traitement phonologique : habiletés à analyser les séquences de parole en unités phonologiques, et habiletés à manipuler ces unités.

Hyperkinésie ou troubles de l’attention/hyperactivité (TAH) : troubles d’origine neurobiologique qui se manifestent par une perturbation des fonctions cérébrales exécutives « de haut niveau » qui contrôlent le comportement et l’attention.

Lexicalisation : erreur consistant à lire un pseudo-mot comme un mot, et qui témoigne d’une surexploitation du système d’adressage ou d’accès direct.

Mot irrégulier : mot comportant une ou des correspondance(s) graphème-phonème irrégulière(s), c’est-à-dire dont un ou plusieurs graphème(s) ne se prononce(nt) pas comme dans la majorité des mots, et/ou dont un ou plusieurs phonème(s) ne s’orthographie(nt) pas comme dans la majorité des mots.

Mot régulier : mot dont les correspondances entre graphèmes et phonèmes sont non ambiguës ou plus précisément biunivoques, c’est-à-dire dont chaque graphème correspond de manière constante à un même phonème, et dont chaque phonème correspond de manière constante à un même graphème.

Phonème : la plus petite séquence de parole d’une langue capable de véhiculer une distinction de sens.

Principe alphabétique : principe unissant le langage écrit et le langage parlé dans les langues ayant un système écrit alphabétique, par lequel les unités du système écrit (graphèmes) représentent des séquences de parole qui correspondent grosso modo à des phonèmes.

Pseudo-mot ou logatome : séquence de graphèmes ou de phonèmes qui ne forme pas un mot de la langue.

Régularisation : erreur consistant à lire ou à orthographier un mot irrégulier comme s’il était régulier, et qui témoigne d’une surexploitation du système de décodage ou d’assemblage.

Système d’adressage ou d’accès direct : système permettant d’identifier des mots écrits déjà lus auparavant par activation directe de leurs représentations orthographiques et phonologiques stockées en mémoire à long terme.

Système de décodage ou d’assemblage : système permettant d’identifier des séquences écrites par segmentation en graphèmes, transcodage de chaque graphème en son phonème correspondant, et concaténation ou fusion des phonèmes ainsi générés.

Test étalonné : test ayant été appliqué à un groupe représentatif d’individus d’un âge particulier ou représentant plusieurs tranches d’âge, dont les résultats ont permis de dériver des définitions statistiques de la moyenne des réponses et des écarts, ce qui permet de prédire la performance attendue d’individus de même(s) âge(s).

Unités phonologiques : unités en lesquelles les séquences de parole peuvent être analysées. Les trois unités phonologiques principales sont la syllabe, l’unité d’attaque-rime, et le phonème.

Variations allophoniques : variations dans les réalisations sonores possibles d’un phonème, qui ne sont pas pertinentes pour le sens.